L'épanouissement de ma conjointe

L'épanouissement de ma conjointe - Marby John

Je découvrais les astuces qui aident à l’entretien de la maison avec du bicarbonate de soude. Ma conjointe avait suivi une formule très efficace pour maigrir, et elle avait changé de nombreuses habitudes après sa perte de poids. Elle se nourrissait plus sainement, elle faisait le ménage exclusivement avec des produits qui n’étaient pas nocifs pour l’environnement, elle pratiquait un sport chaque semaine ; j’étais étonné de ces changements, et encore plus des résultats qu’ils engendraient. Ma conjointe était devenue plus sereine, et elle avait retrouvé du dynamisme. Elle s’investissait dans des associations où elle était bénévole, elle avait décidé de prendre des cours pour apprendre le piano, et elle s’était mise à cuisiner de bons petits plats, alors qu’elle faisait réchauffer des plats préparés auparavant. J’étais heureux de voir que mon épouse était épanouie. Je me mis à suivre son exemple.

Quand elle partit en vacances pendant une semaine avec des amies, elle me laissa quelques instructions pour que je fasse des mélanges de vinaigre, des nettoyages au bicarbonate de soude et au savon noir. J’appris donc l’usage de ces simples nettoyants. Elle avait aussi des formules composées contre les fonds carbonisés des casseroles, les taches de vin sur les nappes et la désinfection du linge très sale. Comme j’apprécie d’avoir tout de bien propre autour de moi, j’étais bien obligé de me mettre au pliage des serviettes, au nettoyage des marmites et au lavage de mon linge. Je repassais mes chemises avec de l’eau déminéralisée additionnée d’eau de lavande, je découvris que je pouvais enlever la saleté sur mes plaques juste en mettant de l’eau bouillante en petite quantité et en l’essuyant avant qu’elle ne puisse refroidir.

Avec toutes ces manipulations astucieuses, je découvris que toute la maison était parfaitement nette, que mon linge sentait bon et que je pouvais me passer de détergents ; même pour le lieu d’aisances, mon épouse avait fabriqué un composé de bicarbonate de soude et d’huile essentielle de pin qu’il me suffisait de mettre dans la cuvette une fois dans la semaine. Je fabriquais des pots avec de l’eau où je mettais de l’huile essentielle de lavande pour désodoriser la cuisine. Quand ma conjointe rentra de ses quelques jours de vacances, j’avais bien entretenu la maison, et elle fut très contente que j’ai suivi ses consignes. Je reconnais que je me sers de plus en plus de ces produits ménagers naturels et efficaces.